Contenu

Rapports d’étude


Rapports de l’année 2018


Étude de la migration automnale : camps de baguage – Saison 2018

BOUZENDORF F., 2018 – Étude de la migration automnale : camps de baguage – Saison 2018. LPO Yonne, LPO Côte-d’Or & Saône-et-Loire, FEDER, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Départemental de Côte-d’Or, Conseil Départemental de l’Yonne, 25 p.

La Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne : actions dans le cadre du PRA et suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse dans l’ouest de la Côte-d’Or

GRAND B. & LECLAIRE P., 2018 – La Pie-grièche à tête rousse en Bourgogne : actions dans le cadre du PRA et suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse dans l’ouest de la Côte-d’Or (rapport d’activités 2018). LPO Côte-d’Or et Saône-et-Loire, Conseil départemental de la Côte-d’Or, Région Bourgogne-Franche-Comté, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, FEDER. 20 p.

Suivi, étude, conservation et sensibilisation du Milan royal en Bourgogne. Bilan 2018.

MICHEL L., 2018 – Suivi, étude, conservation et sensibilisation du Milan royal en Bourgogne. Bilan 2018. LPO Côte-d’Or et Saône-et-Loire, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, Région Bourgogne-Franche-Comté, Département de la Côte-d’Or, FEDER. 23 p.

Le déroulement de la migration des oiseaux en automne est susceptible de changer à moyen et court terme. Plusieurs paramètres clés sont étudiés afin de mesurer ces changements : taux de contrôle, phénologie, état corporel, gain de masse corporelle, durée de stationnement, efficacité de séjour et productivité. Entre 2009 et 2018, de fréquentes variations interannuelles de ces paramètres ont été détectées selon les espèces ou les sites. Ces variations observées montrent que le déroulement de la migration répond effectivement à la pression de changements environnementaux. En particulier, ce programme semble indiquer que l’état corporel des migrateurs partiels évolue, indiquant que leur contrainte migratoire est plus faible (possibilité de migrer moins loin et moins vite). En revanche, les migrateurs transsahariens peuvent difficilement adapter leur voyage car il reste impératif pour eux de franchir le Sahara. Une présentation des données issues d’oiseaux bagués à l’étranger (allocontrôles) est également proposée pour la première fois, précisant l’origine, les distances parcourues et les durées des trajets.

Rapport complet

La LPO Côte d’Or et Saône-et-Loire s’est engagée dans le suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse Lanius senator depuis 2004 dans une zone d’étude échantillon de 35 km² localisée dans un des bastions de l’espèce en Côte-d’Or : l’Auxois. Cette action s’inscrit à présent dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan national d’action 2014-2018 en faveur de la Pie-grièche à tête rousse. Ce rapport présente les résultats de ce suivi en 2018. Pour 91 sites de reproduction connus depuis 2004, seuls 6 territoires ont été fréquentés en 2018. Après une augmentation des effectifs de l’ordre de 138% entre 2004 et 2009, nous assistons à présent à une chute drastique de cette population témoin de 81% depuis 2009.
Parallèlement, la reconduction dans les mêmes conditions de la prospection d’un carré échantillon dans le Brionnais montre une chute des effectifs de 60% par rapport à 2012. Ici, comme en Côte-d’Or, il est difficile d’expliquer localement cette chute des effectifs, qui ne peut être imputée à la modification de l’habitat.

Rapport complet

En Bourgogne, les populations nicheuse et hivernante de Milan royal sont étudiées depuis 2006. Les actions réalisées sont réparties en trois grands axes : amélioration des connaissances, protection/conservation et communication/sensibilisation.
135 indices de nidification, parmi lesquels 60 correspondaient à des oiseaux cantonnés, ont été relevés cette année. D’autre part, 173 contrôles de Milans royaux ont été réalisés, permettant de confirmer la reproduction de 14 oiseaux bourguignons et de préciser certains aspects de l’écologie de l’espèce tels que la philopatrie. Par ailleurs, les suivis d’individus hivernants ont permis de comptabiliser un minimum de 142 oiseaux en Bourgogne. Différentes actions en vue de la conservation de l’espèce ont été menées en 2018 telles que l’approvisionnement en viande d’une placette d’alimentation destinée à favoriser l’hivernage du Milan royal, l’analyse de l’impact des éoliennes sur la population nicheuse ou encore la participation à la construction d’un outil d’aide à la décision pour les traitements à la bromadiolone contre les campagnols.
Enfin, plusieurs actions de communication et de sensibilisation ont eu lieu cette année, parmi lesquelles on peut citer la diffusion du dépliant "le Milan royal en Bourgogne, une espèce menacée sous haute surveillance", l’animation de différentes sorties grand public ou encore la tenue d’un stand dans le cadre de l’événement « la ferme Côte-d’Or ».

Rapport complet
-----------------------------------


Bilan des comptages de Milans royaux hivernant en Bourgogne dans le cadre des recensements hivernaux européens

MICHEL L., 2019 – Bilan des comptages de Milans royaux hivernant en Bourgogne, dans le cadre des recensements hivernaux européens. 4 p.

Résultats en 2018 du Suivi Temporel des Oiseaux Communs en Bourgogne-Franche-Comté

BOUZENDORF F., 2018 – Résultats en 2018 du Suivi Temporel des Oiseaux Communs en Bourgogne-Franche-Comté. LPO Franche-Comté, LPO Yonne, LPO Côte-d’Or & Saône-et-Loire, LPO Nièvre, SHNA, FEDER, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Départemental de Côte-d’Or, Conseil Départemental de l’Yonne, 43 p.

Recherche de la Chouette de Tengmalm et de la Chevêchette d’Europe dans la ZPS "Massifs forestiers et vallées du Châtillonnais". Bilan 2018.

MICHEL L., 2018 – Recherche de la Chouette de Tengmalm et de la Chevêchette d’Europe dans la ZPS "Massifs forestiers et vallées du Châtillonnais". Bilan 2018. LPO Côte-d’Or et Saône-et-Loire, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, FEDER. 14 p.

Dans le cadre des comptages simultanés de Milans royaux hivernants qui se sont tenus le week-end du 5 et 6 janvier 2019, des recensements ont été effectués sur une grande partie de la Bourgogne. Cette année, la mobilisation de 23 observateurs a permis d’assurer la prospection de 24 secteurs répartis sur les départements de la Côte-d’Or, de l’Yonne, de la Nièvre et de la Saône-et-Loire. Deux dortoirs principaux ont été suivis. Il faut ajouter aux individus comptés au dortoir cinq autres provenant de d’observations "spontanées", correspondant à des oiseaux vus en journée et loin de tout dortoir connu ainsi que d’oiseaux passant la nuit seuls. Les observations d’oiseaux isolés observés en milieu de journée et très proche des dortoirs suivis n’ont pas été comptabilisées. Sans surprise, c’est dans l’Auxois que s’est concentrée la quasi-totalité des oiseaux, avec notamment un dortoir qui concentrait près de 89 % de la population hivernante bourguignonne. Au total, ce sont donc près de 149 Milans royaux qui ont été dénombrés en Bourgogne lors de ces comptages.

Rapport complet

Le programme STOC couvre désormais la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. Cette envergure géographique plus large offre un lot de données considérable offrant une robustesse statistique pour un plus grand nombre d’espèces (76). Parmi elles, 30 sont en déclin, 27 sont stables et 19 sont en augmentation. Les tendances de la Tourterelle des bois, de l’Alouette lulu, du Serin cini, de trois fringilles, deux bruants et 8 autres migrateurs transsahariens sont les plus préoccupants. Plus globalement, les spécialistes agricoles, les spécialistes du bâti et les migrateurs au long cours déclinent le plus. Le passage précoce supplémentaire n’apporte pas beaucoup d’enseignements compte tenu de l’effort encore réduit dont il bénéficie. L’analyse de la phénologie ouvre des perspectives nouvelles de la compréhension des dynamiques. Le développement de ces deux derniers aspects, ainsi que le respect rigoureux du protocole et l’augmentation du nombre de carrés d’écoute permettront d’obtenir des résultats plus robustes à l’avenir.

Rapport complet

Des campagnes d’acquisition de connaissances ornithologiques sont régulièrement menées dans les ZPS de Côte-d’Or. C’est dans ce cadre que des prospections spécifiques ont été menées cette année dans la ZPS "Massifs forestiers et vallées du Châtillonnais", avec pour objectif de rechercher la Chouette de Tengmalm et la Chevêchette d’Europe.
Huit observateurs ont réalisé 25 prospections sur 12 circuits préalablement définis en fonction d’une appréciation de la qualité des milieux, en tenant compte des exigences des deux chouettes et notamment des peuplements forestiers. Les forêts aux essences mixtes ou à dominante résineuse ont ainsi été privilégiées.
Afin d’améliorer nos chances de détection, la recherche des petites chouettes s’est appuyée sur la méthode de la repasse, méthode utilisée pour stimuler les espèces concernées.
Malgré les prospections et l’utilisation de cette méthode sur des circuits largement répartis dans les secteurs les plus favorables de la ZPS du Châtillonnais, seule une Chouette de Tengmalm a été détectée.

Rapport complet
-----------------------------------
Rapports de l’année 2017

Synthèse des actions menées par la LPO Côte-d’Or lors de l’année 2017

LPO Côte-d’Or, 2017 – Synthèse des actions. Programmation 2017. LPO Côte-d’Or, EPOB, DREAL Bourgogne, Région Bourgogne Franche Comté, Agence de l’Eau Seine Normandie, FEDER. 32 p.

Rapport complet en cliquant ici ou sur la couverture ci-contre

Attention, le fichier complet pèse 40 Mo !

SOS Nature - volet oiseaux - Bilan 2016

VILCOT V. & MEZANI M., 2017. SOS Nature - volet oiseaux : bilan 2016. EPOB, 24 p.


De la liste rouge des oiseaux nicheurs de Bourgogne aux plans d’actions : propositions de priorités de conservation

GRAND B. 2017. De la liste rouge des oiseaux nicheurs de Bourgogne aux plans d’action : proposition de priorités de conservation. EPOB, 15 p.

Plan d’actions pour l’étude et la conservationdu Milan royal Milvus milvus en Bourgogne

Michel L. (2017). Plan d’actions pour l’étude et la conservation du Milan royal Milvus milvus en Bourgogne - Bilan 2012-2016. EPOB, 79p.

Le SOS oiseaux est un des volets du SOS Nature coordonné par l’EPOB. Il a été mis en place en 2012 afin avant tout de répondre aux sollicitations des particuliers et des collectivités sur les problématiques de cohabitation avec l’homme et de venir en aide aux oiseaux blessés.
328 SOS ont concerné les oiseaux en 2016, soit une légère baisse par rapport à 2015 (366) mais toujours nettement supérieur aux années précédentes (217 en 2014 et 243 en 2013). La majorité d’entre eux concerne toujours les "oiseaux blessés" et plus spécifiquement les "jeunes tombés du nid".
Des actions de sensibilisation spécifiques aux hirondelles et martinets voient le jour, avec notamment le lancement d’une nouvelle enquête sur l’Hirondelle de fenêtre en 2016 et différentes animations.

Rapport complet

A partir de la liste rouge des oiseaux nicheurs de Bourgogne, une méthodologie élaborée par le Service du Patrimoine Naturel (SPN) et le Museum National d’Histoire Naturelle (MNHN) est appliquée afin de hiérarchiser les espèces sur lesquelles doivent porter en priorité les dispositifs publics de conservation et d’amélioration de la connaissance à l’échelle régionale. Cette méthode est basée sur le croisement d’indices de vulnérabilité et de responsabilité régionale définissant ainsi des priorités de conservation.

Rapport complet

En Bourgogne, les populations nicheuses et hivernantes de Milan royal sont étudiées depuis 2006 et sont inscrites depuis 2012 dans le cadre d’un plan régional d’actions. Les actions réalisées sont réparties en trois grands axes : amélioration des connaissances, protection / conservation, communication / sensibilisation. En 2016, dernière année de ce plan, les différentes actions menées les années précédentes ont été poursuivies. Le bilan des cinq années, dont le présent rapport fait l’objet, a été écrit sur la base des actions réalisées au cours de cette période.

Rapport complet


Rapports de l’année 2016


Suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse dans l’ouest de la Côte-d’Or

LECLAIRE P. & BABSKI S.P (2016) - Suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse dans l’ouest de la Côte-d’Or. Rapport d’activités 2016. LPO Côte-d’Or (37p).

Recensement des effectifs de Pie-grièche écorcheur par IKA

LECLAIRE P.(2016) - Recensement des effectifs de Pie-grièche écorcheur par IKA Lanius collurio. Rapport d’activités 2016 (19p.).


Inventaire de la biodiversité communale - Rapport d’activités 2016

LECLAIRE P.(2016)-Inventaire de la Biodiversité communale : Communes de Bouilland, Corcelles-les-Monts, Lantenay, Perrigny-sur-l’Ognon, Sainte-Colombe-en-Auxois, Tailly, Vauchignon et Villers-la-Faye - Rapport d’activités 2016. (45p.).

La LPO Côte-d’Or effectue le suivi d’une population de Pie-grièche à tête rousse depuis 2009 dans l’Auxois. Cette action est inscrite dans le cadre de la déclinaison régionale du Plan national d’action en faveur de l’espèce, mis en œuvre en 2013. Ce rapport présente les résultats du suivi de la population en 2016 dont les effectifs subissent un fort déclin depuis 2011. Suite aux conditions météorologiques particulièrement défavorables du printemps 2016, la productivité est la plus faible enregistrée depuis le début du suivi.

Rapport complet

Depuis 2013, la LPO Côte-d’Or s’est engagée à réaliser chaque année un recensement des effectifs de Pie-grièche écorcheur dans 2 zones échantillons localisées dans les bastions de l’espèce : l’Auxois et le Pays d’Arnay. Depuis 2014, la méthode de recensement privilégiée est celle des Indice Kilométrique d’Abondance. Ce rapport vient présenter les résultats du recensement mené en 2016 et compare les I.K.A obtenus de 2014 à 2016. Nous constatons en 2016 une tendance à la baisse des effectifs dans les deux entités paysagères.

Rapport complet

Pour la 3eme année, la LPO Côte-d’Or a mené des inventaires naturalistes dans 8 communes de moins de 1000 habitants par l’intermédiaire de son programme « Inventaire de la biodiversité communale ». Pour 2016, un retour positif est observé concernant la communication au grand public puisque le nombre de participants est en hausse avec une moyenne de 16 personnes aux activités proposées. Ce rapport présente les résultats des inventaires ainsi que les actions de conservation mises en place dans le cadre de ce programme pour l’année 2016.

Rapport complet
-----------------------------------


Mesures agri-environnementales et climatiques - Résultats du suivi Tarier des prés réalisé en 2016

Babski S.-P., 2017. Mesures Agri-environnementales territorialisées.Maintien de la biodiversité des prairies dans le Val de Saône Côte-d’orien. Résultats du suivi Tarier des prés réalisé en 2016. LPO Côte-d’Or, 12p.

Accompagnement du Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne

Babski S.-P., 2016. Accompagnement du Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne. Année 2016. LPO Côte-d’Or, 1p + rapports produits


Agriculture et biodiversité - Programme 2016/2017

BABSKI S.-P., 2016 – Agriculture et Biodiversité : pour une meilleure prise en compte de la biodiversité dans les écosystèmes agricoles. Programme 2016/2017. LPO Côte-d’Or, DREAL Bourgogne, Région Bourgogne, FEDER. 10 p.

Depuis 2013, un suivi de la reproduction du Tarier des prés est réalisé chaque année sur le secteur de Chivres où ont été mises en place des mesures agro-environnementales et climatiques en faveur des espèces prairiales. Le but de ce suivi est de mesurer l’efficacité des mesures contractualisées. Les résultats de 2016 montrent une reproduction catastrophique liée à la météo, rendant l’analyse entre succès de reproduction et contractualisations effectuées impossible pour cette année.

Rapport complet

En 2016, la LPO Côte-d’Or a accompagné le Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne sur 2 projets d’Espaces Naturels Sensibles (Étang de Marcenay et Pelouses de Talant et Plombières) et sur le suivi d’une population du Tarier des prés. Ce rapport détaille les actions menées par la LPO dans le cadre de cet accompagnement et particulièrement l’inventaire des couples reproducteur de Tarier des prés sur le champ de captage de Flammerans, qui fait l’objet d’un document attenant.

Rapport complet

Le programme « agriculture et biodiversité » initié en 2011 en Côte-d’Or a pour mission principale la sensibilisation des agriculteurs à la biodiversité présente sur leur ferme. Après le suivi de 35 exploitations entre 2011 et 2015, la LPO Côte-d’Or engage un nouveau travail avec 2 nouvelles fermes pour l’année 2016. Ce rapport présente les actions réalisées sur les fermes impliquées depuis 2011, sur la thématique générale « agriculture et biodiversité » ainsi que les perspectives d’actions à venir dans le cadre de ce programme.

Rapport complet
-----------------------------------


Suivi hirondelles - saison 2016 & synthèse 2012-2016

D’ORCHYMONT Q. 2016. Suivi hirondelles – Saison 2016 & Synthèse 2012-2016. LPO Côte-d’Or, DREAL Bourgogne, Région Bourgogne, FEDER. 20p.


Sensibilisation et communication :
regard sur l’année 2016

MILARET V. (2016). Sensiblisation et communication : regard sur l’année 2016. mars 2017. LPO Côte-d’Or.

Diagnostic écologique et propositions d’actions

D’ORCHYMONT Q. et BABSKI S.-P., 2016. Diagnostic écologique et propositions d’actions. Cours du Général de Gaulle ; Le Mail (Chenôve) ; Connectivité avec le plateau. Rapport final. LPO Côte-d’Or, Commune de Chenôve, 29p.

Depuis 2012, deux suivis des hirondelles sont réalisés en Côte-d’Or. Le suivi bénévole de colonies n’a permis de récolter que des données hétérogènes mais semble néanmoins confirmer la stabilité générale du taux d’occupation des nids. Le suivi par baguage d’une colonie mixte semble pour sa part montrer une augmentation proportionnelle de l’Hirondelle de fenêtre au détriment de l’Hirondelle rustique et une stabilité des différents paramètres biologiques relevés, ces résultats étant à confirmer dans les années à venir.

Rapport complet

De nombreuses actions de sensibilisation et de nouveaux supports de communication ont vu le jour en 2016 : évènements locaux et nationaux, conférences grand public, coorganisation du premier festival nature sur le renard, création de l’Agenda nature 2017, de nouveaux supports visuels LPO et d’une nouvelle exposition en posters, point sur la visibilité de deux autres expositions de la LPO, édition et diffusion de nouveaux supports de sensibilisation papier. Découvrez-en le bilan.

Rapport complet

En 2016, la commune de Chenôve a sollicité la LPO Côte-d’Or pour réaliser un diagnostic écologique du quartier du Mail dans le cadre du renouvellement urbain. Après identification des enjeux ornithologiques et notamment la localisation des couples de Martinets noirs et d’autres espèces patrimoniales sur le plateau de Chenôve (Linotte mélodieuse, Alouette lulu), des actions de gestion et des aménagements ont été proposés comme la réalisation des travaux en dehors des périodes de vulnérabilité des espèces, la bonne gestion des espaces en herbes, l’intégration de nichoirs dans le bâti, etc.

Rapport complet
-----------------------------------


Quels sites à enjeux ornithologiques se doit-on de protéger en Côte-d’Or ?

D’ORCHYMONT Q. & ABEL J. 2016. Quels sites à enjeux ornithologiques se doit-on de protéger en Côte-d’Or ? LPO Côte-d’Or, DREAL Bourgogne-Franche-Comté, Conseil Départemental de la Côte-d’Or, FEDER. 21p.


Suivi et protection du Busard cendré en Bourgogne : Bilan 2016

GRAND B. 2016. Suivi et protection du Busard cendré en Bourgogne : Bilan 2016. EPOB, 25 p.

Programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs en Bourgogne - Bilan 2002-2016 -

MEZANI S., 2016. Programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs en Bourgogne - Bilan 2002-2016 – EPOB, 40p.

Quels sites à enjeux ornithologiques se doit-on de protéger en Côte-d’Or ? C’est la question à laquelle nous nous sommes attachés à répondre dans ce rapport. L’objectif est à terme d’être source de propositions dans les réflexions menées sur la création de nouveaux espaces protégés. Pour se faire, une méthode de définition des enjeux ornithologiques a été définie et est présentée ainsi que les résultats obtenus. Certains ont ainsi été mis en exergue et feront l’objet en 2017 d’un zoom plus précis.

Rapport complet

Avec seulement 83 jeunes à l’envol pour 63 couples observés, l’année 2016 peut être qualifiée de très moyenne pour la reproduction du Busard cendré en Bourgogne. 76% des jeunes se sont envolés grâce à la protection. Seuls 4 oiseaux marqués ont niché en Bourgogne dont une femelle âgée de 9 ans. La productivité moyenne des femelles marquées nichant en Bourgogne est de 1,44 jeune/an. Il reste encore au moins 4 busards bourguignons marqués vivants en 2016, mais leur nombre se réduit d’année en année. Le succès du repérage d’un nid à l’aide d’un drone apporte de nouvelles perspectives qui doivent être étudiées.

Rapport complet

Pour la 15e année consécutive, un bilan régional du STOC en Bourgogne est proposé par l’EPOB et les associations ornithologiques départementales. Les deux méthodes, par points d’écoute (EPS) ou par capture, y sont pratiquées. Depuis 2002, parmi 105 espèces analysées, 66 présentent une tendance d’évolution fiable : 18 espèces sont en diminution, 12 espèces sont en augmentation et 36 espèces sont jugées comme stables. Les cortèges d’espèces forestières, agricoles ou anthropophiles semblent globalement diminuer, au contraire des espèces généralistes qui poursuivent leur légère augmentation.

Rapport complet
-----------------------------------


Avifaune et changement climatique en Bourgogne – Bilan 2016

BOUZENDORF F., 2016. Avifaune et changement climatique en Bourgogne – Bilan 2016. EPOB, 19p.


Suivi des populations d’oiseaux des rivières ; Bassin de l’Armancon (Yonne et Cote-d’Or)

BOUZENDORF F. & D’ORCHYMONT Q., 2016. Suivi des populations d’oiseaux des rivières ; Bassin de l’Armancon (Yonne et Cote-d’Or). LPO Yonne et LPO Cote-d’Or, 51p.


Plan régional d’action en faveur du Balbuzard pêcheur – Bilan 2016

BOUZENDORF F. (2016). Plan régional d’action en faveur du Balbuzard pêcheur – Bilan 2016. EPOB, 10p.

Les effets des changements climatiques sur les oiseaux migrateurs à l’automne sont mesurés à partir de plusieurs paramètres clés de la migration. Entre 2009 et 2016, il existe souvent de fortes variations interannuelles mais peu de tendances nettes se dessinent pour l’un de ces paramètres ou pour l’une des espèces capturées. Néanmoins, les différences observées montrent que le déroulement de la migration peut changer d’une année sur l’autre et par conséquent qu’il peut répondre à la pression de changements environnementaux. Certains paramètres seront sans doute des indicateurs pertinents de ces changements. La poursuite de ce programme dans les années à venir semble indispensable mais certains ajustements pourraient s’avérer nécessaires.

Rapport complet

Le Suivi temporel des oiseaux nicheurs en rivière (STORI) est un programme d’étude national qui mesure l’évolution des communautés d’oiseaux. Ce suivi est décliné pour la première fois dans l’Yonne depuis 2014 et inclut également la Côte-d’Or depuis 2016. Au total, dix rivières ont été étudiées. Les résultats montrent que les rivières accueillent les oiseaux généralistes les plus abondants de l’Yonne et de Côte-d’Or mais aussi des espèces plus rares et même certaines patrimoniales directement menacées de conservation. Ce programme d’étude des oiseaux des rivières de l’Yonne et de Cote-d’Or a permis aussi d’identifier les espèces remarquables qui nécessitent des mesures de gestion très concrètes.

Rapport complet

Le Balbuzard pêcheur s’est de nouveau reproduit avec succès en Bourgogne en 2016. Le couple de l’Yonne présent depuis 2011 a produit un jeune à l’envol tandis que le couple découvert en 2015 a de nouveau échoué. La prédation et la météorologie sont sans doute les causes de ce faible succès. Dans la Nièvre, le couple connu depuis 2012 a produit trois jeunes à l’envol. La colonisation de la région reste lente comme annoncé dès la découverte du premier couple en 2011. Cependant, un indice fort et prometteur parvient de la Saône-et-Loire confirmant que l’installation de nouveaux couples est permise autour des couples pionniers et soulignant l’indispensable pérennisation de ces derniers.

Rapport complet

Synthèse des enjeux ornithologiques

D’ORCHYMONT Q., 2016. Synthèse des enjeux ornithologiques – Construction et dépose d’une ligne électrique entre Bligny-sur-Ouche et Mesmont. LPO Côte-d’Or, 24 p.


Soutien au fonctionnement de la base de données en ligne VisioNature

ROUGERON A. (2017). Soutien au fonctionnement de la base de données en ligne Visionature. LPO Côte-d’Or, DREAL Bourgogne, Région Bourgogne, Conseil départemental de la Côte-d’Or, FEDER, 8 p.

 

Dans le cadre de travaux visant à remplacer une ligne électrique de 63 000 volts située entre Bligny-sur-Ouche et Mesmont, l’entreprise Réseau de Transport d’Électricité a sollicité la LPO Côte-d’Or pour bénéficier de son expertise ornithologique. Ce document présente la méthodologie d’échantillonnage et d’analyse des données, les enjeux ornithologiques identifiés sur le secteur d’étude et des préconisations, notamment en ce qui concerne les périodes et secteurs d’intervention dans le cadre des travaux de remplacement de la ligne électrique.

Rapport complet

Créée en 2009 et mise en ligne en 2011, la base de données en ligne de la LPO Côte-d’Or fait partie du réseau Visionature. Ce réseau tisse un lien de connaissances naturalistes à travers l’Europe entière entre les naturalistes confirmés, le grand public et les professionnels.
Tandis que le réseau Visionature continue sa progression à travers le territoire national et même européen, son essor se constate également à l’échelon départemental. Fort de plus de 636 000 données (dont environ 136 000 antérieures à la création de la base en 2009), cet outil désormais incontournable est utilisé dans presque tous les projets et études menés aujourd’hui par la LPO Côte-d’Or.

Rapport complet

 


Rapports de l’année 2015

Sensibilisation et communication :
regard sur l’année 2015

Milaret V. (2015). Sensibilisation et communication : regard sur l’année 2015. Mars 2016. LPO Côte-d’Or

 

 

De nombreuses actions de sensibilisation et de nouveaux supports de communication ont vu le jour en 2015 : évènements locaux et nationaux, création de l’Agenda nature 2016 et d’un dépliant touristique, diffusion du Petit guide de randonnée ornithologique en Côte-d’Or, point sur les expositions artistiques d’oiseaux, les conférences et le week-end sur la piste du Blaireau. Découvrez-en le bilan.

Rapport complet

 

 


Rapports plus anciens

Avifaune et effets des activités humaines sur la ZPS
« Arrière-Côte de Dijon et de Beaune »

BABSKI S.-P., 2011 - Avifaune et effets des activités humaines sur la Zone de Protection Spéciale FR2612001 « Arrière-Côte de Dijon et de Beaune ». Livret pédagogique. LPO Côte-d’Or, DREAL Bourgogne. 21 p. + annexes.

Programme de Suivi Temporel des Oiseaux Communs en Bourgogne
- Bilan 2002-2015 -

Mezani S., 2015. Programme de Suivi temporel des oiseaux communs en Bourgogne : bilan 2002-2015. Rapport EPOB, 30 p. + annexes.

État des lieux et synthèse des suivis ornithologiques menés en Bourgogne

COLLIAT-DANGUS E. & ABEL J. 2015 – État des lieux et synthèse des suivis ornithologiques menés en Bourgogne. Première ébauche pour un observatoire régional de l’avifaune. LPO Côte-d’Or.

Les activités humaines ont des effets, positifs et négatifs, sur l’avifaune. La LPO Côte-d’Or a réalisé en 2011 une synthèse de ces effets sur la Zone de Protection Spéciale FR2612001 « Arrière-Côte de Dijon et de Beaune ». Cette synthèse est disponible sous forme d’un livret pédagogique et de deux annexes (Annexe 1 : carte des zones à enjeux avifaunistiques forts sur l’Arrière-côte de Dijon et de Beaune ; Annexe 2 : tableau synthétique des effets des activités humaines sur l’avifaune de l’Arrière-côte de Dijon et de Beaune), principalement à destination des services publiques et utilisateurs de cet espace.

Livret pédagogique
Annexe 1
Annexe 2

Pour la 13ème année consécutive, un bilan régional du STOC en Bourgogne est proposé par l’EPOB et les associations ornithologiques départementales. Les deux méthodes, par points d’écoute (EPS) ou par capture, y sont pratiquées. Initié par des bénévoles en 2002, puis étendu par l’EPOB en 2008, le réseau régional livre ses résultats sur les tendances d’évolution des espèces d’oiseaux communs. Depuis 2002, parmi 105 espèces analysées en 2015, 18 espèces sont en diminution, 13 espèces sont en augmentation et 33 espèces sont jugées comme stables.

Rapport complet

Première ébauche pour un observatoire régional de l’avifaune

Depuis plusieurs décennies les associations ornithologiques de Bourgogne ont mis en place de nombreux dispositifs de suivi visant à mesurer l’évolution des populations d’oiseaux. Ce rapport présente l’ensemble des suivis mis en place.

Rapport complet