Contenu

Résultats des inventaires 2008

 

En Côte-d’Or, les effectifs de Tengmalm ne sont plus ce qu’ils étaient (DESSOLIN 1985). D’importantes fluctuations ont toujours été constatées, mais depuis une quinzaine d’années et malgré une visite régulière des sites historiquement occupés, les contacts restent rarissimes.

En 2008, 3 chanteurs ont pu être recensés mais aucune preuve de nidification n’a pu être apportée. Les densités très faibles n’incitent probablement pas les mâles à se manifester et rendent les prospections particulièrement aléatoires. Quelques autres chanteurs (2 ou 3) avaient été notés en 2007 et 2006 dans un autre massif forestier mais ils n’ont pas été ré-entendu, pour certains à défaut de prospection, en 2008.

DESSOLIN J.-L., 1985. la Chouette de Tengmalm en Côte-d’Or de 1981 à 1987. Le Jean-le-Blanc, 24 : 1-24)