Contenu

Prospection 2011

INTRODUCTION


Le carré choisi en 2011 en Côte-d’Or est le N° 21-2921 O (Montbard). Il est situé dans le Haut-Auxois, au sud-est de Montbard.

Ce carré présente la mosaïque d’habitats suivante :
des milieux agricoles composés généralement de pâtures à bovins dans les fonds de vallée et de cultures (céréales, colza, maïs) sur les plateaux. Les coteaux sont majoritairement pâturés mais les cultures de céréales sont également bien présentes. Certaines zones pâturées abritent un bocage dégradé ;
des massifs forestiers de feuillus mais aussi quelques peuplements de conifères ;
une vallée alluviale (vallée de la Brenne) ;
des zones anthropisées qui couvrent une surface relativement importante notamment en raison de la présence d’une zone industrielle, d’une route nationale, d’une ligne de TGV, de quatre villages dont un relativement étendu et de deux hameaux. Notons également la présence de fermes isolées. Une partie du bâti est traditionnel (habitations et quelques monuments en pierre) ;
quelques étangs de faible superficie.


PARTICIPANTS A LA PROSPECTION


Six observateurs bénévoles, adhérents à la LPO Côte-d’Or, et un salarié ont participé à la prospection soit sept observateurs au total.

Liste des participants :

1. Joseph ABEL (salarié)
2. Colette DURLET
3. François DURLET
4. Liliane GAUDIOT
5. Jean-Claude GAUDIOT
6. Christian LANAUD
7. Christian MAYADE


PRESSION D’OBSERVATION


La pression totale d’observation s’élève à 107 heures de prospection effective (temps de trajet exclu) soit 13,35 journées/homme (voir tableau 1).


RESULTATS DE LA PROSPECTION


8 espèces de rapaces diurnes au total ont été observées dans le carré prospecté de 25 Km2.
Cependant nous retiendrons uniquement les observations concernant les 6 espèces mentionnées dans le tableau 2.
En effet, 2 espèces n’ont pas été retenues comme nicheuses dans le carré :
Deux Milans royaux ont été observés le 10 juin 2011. Les individus n’ont pas été vus en même temps mais des critères de plumage nous ont permis de les distinguer. En application de la méthodologie, l’indice de reproduction 1 n’est pas applicable pour cette espèce.
Le Faucon pèlerin a été vu à trois reprises sur le carré les 13 mai, 14 juin et 23 juin 2011. L’absence de fronts rocheux non boisés et l’absence de l’espèce sur les quelques pylône THT qui traversent la zone nous amène à conclure que l’espèce ne peut pas nicher dans ce périmètre.


NOMBRE DE COUPLES RECENSES PAR ESPECE ET DENSITES


Le tableau ci-dessous indique pour chacune des 6 espèces retenues la fourchette d’effectif constaté et les densités minimales et maximales (nombre de couples/ 100 Km2).