Contenu

Résultats 2010 Faucon pélerin

 

2010 représente la meilleure année, pour la Bourgogne, en ce qui concerne le nombre de couples de Faucon pèlerin présents sur les sites : 42, la meilleure, après 2003 (71), en ce qui concerne le nombre de jeunes à l’envol : 69, et cela grâce au département de l’Yonne qui a connu une excellente reproduction. La productivité par couple présent sur les sites reste moyenne, eu égard à l’ensemble des données bourguignonnes : 1,64 ; il faut cependant attendre 2004 pour en retrouver une qui soit équivalente (1,67). La productivité par couple ayant entamé une reproduction est en revanche faible : 1,76, contre 2,2 en 2009 par exemple.

La pression d’observation (104 journées/homme pour 48 surveillants) a encore baissé mais cela n’est pas seulement négatif : les surveillants, de plus en plus expérimentés, sont en mesure d’investir moins de temps pour obtenir une certitude sur la fréquentation du site et la reproduction. En tout cas, ils ont à cœur de suivre tous les sites connus, et ce depuis plus d’un demi siècle...
4 nouveaux sites ont été découverts : 2 en Côte d’or en falaise, dont l’un a réussi sa reproduction, 1 dans la Nièvre qui a réussi sa reproduction dans une carrière, et 1sur un pylône THT, limitrophe de la Nièvre, mais dans l’Allier, qui a également connu une reproduction réussie. 4 individus surnuméraires seulement ont été notés mais la pression d’observation n’est sans doute pas suffisante pour tous les recenser.

Concernant les oiseaux urbains, sur la cathédrale d’Auxerre, la femelle adulte fréquente le nichoir, toujours seule ; à Dijon, une femelle adulte séjourne régulièrement sur une église mais en dehors de la période de reproduction. Un nichoir a été posé sur l’église d’une commune limitrophe du grand Dijon.

Une femelle adulte a été tuée, après avoir percuté une vitre. 2 disparitions inexplicables ont été rapportées, dont une avec de grand jeunes à l’envol. Au moins 3 échecs dus à des dérangements sont suspectés, dont 2 fortement, avec présence de cordes installées dans la falaise. En revanche, le site de la carrière en activité a de nouveau produit 3 jeunes à l’envol.

La pression du Hibou Grand duc enfin se fait de plus en plus forte. A titre d’exemple, sur une vallée où se reproduisaient régulièrement 4 couples de Faucon pèlerin, le passage de 1 à 3 couples de grands ducs, ayant tous réussi leur reproduction de surcroît, a coïncidé avec une absence de tentative de reproduction de tous les oiseaux présents. De même, au moins deux autres couples de pèlerins ne se sont pas reproduits, suite à la présence des hiboux.

L’année 2010 restera donc malgré tout une bonne année, même si la productivité par couple ayant entamé une reproduction est faible et si le Faucon pèlerin commence à payer un lourd tribut aux dérangements et aux prédations.

Bonne surveillance 2011 donc, fertiles en observations de toutes sortes...