Contenu

Commentaires et galerie de photos du camp de baguage

 

Retrouvez ici toutes les photos ainsi que les commentaires des journées de baguage à Marcenay !

Un grand merci à tous les photographes (par ordre alphabétique) : Simon-Pierre Babski, Estelle Champagnat, Hervé Gauche, Agnès Leborne, Vincent Merchadier, Vincent Milaret et Carole Zakin

 

Le camp de baguage de Marcenay 2012 est désormais clôt ! Les filets ont été démontés et tout le monde est reparti chez soi, des images d’oiseaux plein la tête... Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont labeuré pour que ce camp se déroule une fois de plus de la meilleure manière qui soit !!

 

Pour les résultats journaliers, c’est ici !

Et vous pouvez également retrouver les premiers bilans du camp en suivant ce lien.

 

Mardi 27 août

Dernières images...
 
Envol des dortoirs d’Étourneaux (plusieurs dizaines de milliers d’individus), de Bergeronnettes printanières et d’Hirondelles rustique et de rivage (plusieurs milliers d’individus) au petit jour. Les prédateurs s’en donnent à coeur joie : Faucons hobereaux, Épervier d’Europe et Busard des roseaux viennent chercher leur pitance. Le tout agrémenté d’un Balbuzard en pêche et d’un Blongios nain en maraude le long de la roselière...
Dernier lever de soleil sur la plaine céréalièrePremière tournée de démaillage
Encore une belle diversité d’espèces pour ces dernières capturesLa pluie vient brièvement nous rendre visite, nous obligeant à baguer à l’abri
Parmi les derniers oiseaux relâchés, une Locustelle tachetée
Et arrive l’heure du démontage du camp...
 
Tri et nettoyage des pochonsLes plaques d’accès aux travées sont enlevées de la boue. Un travail... salissant !
Nettoyage de tout le matériel, en particulier les plaques d’accès
Et enfin démontage des filets à proprement parler... C’est fini !

 

Lundi 27 août

Avant dernière matinée pour le camp de baguage... et une magnifique aube pour rejoindre les filets en canoé
L’équipe du 27 août au grand complet avec encore pas mal de visiteurs
Détail des plumes du Martin-pêcheur d’Europe
Les pattes. Le dessus de celles-ci, sombre et non orange, permet de déterminer que l’individu est un jeune de l’année
La tête. La quantité de couleur rosâtre sur la mandibule inférieure du bec permet de déterminer le sexe : plus d’un tiers pour une femelle et moins d’un tiers pour un mâle. Saurez-vous déterminer le sexe de cet individu ?
La détermination de l’âge chez la Rousserolle effarvatte grâce à la couleur de l’iris :
Chez les jeunes de l’année (1a, en haut) l’iris est foncé, se détachant peu de la pupille. Au contraire chez l’adulte (+1A, en bas), il est de couleur plus claire.
Encore un dortoir d’Hirondelles le soir...

 

Dimanche 26 août

Relâché des hirondelles au petit matin, effectué par les enfants de la famille Schneider, pour leur plus grand bonheur !!
Peu d’oiseaux dans les filets pour cette matinée. Il faut dire que le vent et la pluie étaient de la partie... Du coup on se rabat sur la détermination des libellules !!
Le camp de Marcenay, c’est également l’opportunité de se former au baguage quand le nombre d’oiseaux le permet. Peut-être verrons nous dans un futur plus ou moins lointain l’arrivée de nouveaux bagueurs en Bourgogne ?
Quelques Étourneaux sansonnets dans les filets pour le dortoir de la soirée
Un individu de première année à la mue bien entamée...
...et un autre individu de première année plus jeune, au plumage beaucoup plus terne
Détail de l’aile d’un jeune en pleine mue. Les plumes "claires" sont des plumes anciennes, très usées, tandis que les plumes plus foncées sont de nouvelles plumes.

 

Samedi 25 août

Pas beaucoup de photos aujourd’hui, le photographe était en repos ;-) ! Baguage le soir à la table du camping avec Stéphane et Joseph sous le regard des nombreux bénévoles du week-end

 

Vendredi 24 août

L’équipe du 24 au grand complet avant bon nombre de départs et d’arrivées...
Encore quelques contrôles aujourd’hui : une Rousserolle effarvatte belge et deux contrôles interannuels : une Mésange charbonnière et un Troglodyte mignon
Il est déjà le moment de partir pour un certain nombre d’aides bagueurs. Avec pliage de tente et moult explications à la clef ;-) !!
Arrivée en soirée de Stéphane Jouaire afin d’aider Joseph au baguage. Et ça commence bien, avec 155 Hirondelles rustiques et 75 Bergeronnettes printanières ce soir !!
Un petit cours de détermination de l’âge chez la Bergeronnette printanière : les pointes des grandes couvertures sont généralement bordées de blanc chez le jeune et de jaune chez l’adulte, avec une limite franche pour les individus "1a" (dans leur première année) tandis que celle-ci est diffuse chez les "+1A" (plus d’un an). Saurez vous trouver qui est qui sur ces deux images ??

 

Jeudi 23 août

Peu de photos en cette journée du 23... Un petit cliché du départ matinal dans les filets en barque, toujours aussi appréciable.

 

Mercredi 22 août

Une conférence à ne rater sous aucun prétexte ! Venez découvrir le camp de baguage de Marcenay, mais également les rapaces qui sillonnent le ciel de Côte-d’Or !
Un exemple d’oiseau "commun" mais que l’on capture peu à Marcenay : le Pinson des arbres
Ici un juvénile très facilement identifiable grâce à son ventre nu
Encore une belle surprise ce matin...
Les sous caudales de la Locustelle luscinoïde, caractéristiques de l’espèce, sont très longues et unies.
On ne se lasse pas des magnifiques couleurs du Martin-pêcheur.
Marcenay ce n’est pas que des oiseaux !! Le beau temps est également très favorable aux libellules !

 

Mardi 21 août

Toute l’équipe à la table de baguage pour cette matinée fructueuse avec de nombreuses espèces et un nouveau Torcol fourmilier
Pas mal de Gorgebleues à miroir dans les filets durant ces derniers jours. Ici un joli et photogénique mâle juvénile...
Dernière tournée à 11h30, sous une chaleur étouffante. Trois oiseaux dans les filets et la grosse surprise du jour : un contrôle de Rousserolle effarvatte allemand. La persévérance a parfois du bon !!

 

Lundi 20 août

Changement de bagueur et d’équipe pour la fin du camp de Marcenay, après la grosse semaine effectuée par Pierre, Carole, Hervé et tous les autres
Une surprise dans la première tournée du matin : un Murin de Daubenton est venu chasser dans les travées et s’est pris dans les filets. L’occasion de voir autre chose que des bestioles à plumes !
Un peu de pédagogie à la table de baguage : Fauvette grisette (en haut) et Fauvette des jardins (en bas)
De dos. On remarque bien le dos contrasté "de moineau" de la Fauvette grisette tandis que celui de la Fauvette des jardins est uni.De coté. La Fauvette des jardins apparaît plus massive et également moins contrastée.
Une autre surprise lors de la dernière tournée...
Le magnifique Torcol fourmilier !
Détail des rectrices, rendant l’oiseau complétement mimétique sur les vieux troncs d’arbres qu’il affectionne
Et un peu de pluie pour clôturer la matinée...
Encore de la capture au dortoir le soir. Le spectacle des hirondelles, bergeronnettes et étourneaux tournoyant dans le ciel avant de plonger vers la roselière est magnifique !!
Au final, plus de 250 individus attrapés au cours de la soirée !

 

Dimanche 19 août

Déplacement de la table de baguage : avec les grosses chaleurs, l’ombrage des arbres est fort appréciable !

 

Samedi 18 août

Beaucoup de baguage d’hirondelles ces derniers jours... Samedi, le plus gros dortoir d’hirondelles depuis la création du camp de baguage a été observé, estimé entre 5000 et 10000 individus. Heureusement tout le monde ne s’est pas pris dans les filets !!
 
Départ pour les filets une fois le dortoir en place, avec le canoé rempli de cartons vides qui serviront de "dortoirs miniatures" pour les oiseaux durant la nuit
 
Y’a du monde !!
 
Démaillage à la lueur de la frontale
 
Retour à la nuit complète
 
Les individus en pochons sont mis sur une perche avant d’être bagués
 
Et le lendemain matin à l’aube tout ce beau monde est relâché !

 

Vendredi 17 août

La capture des pics continue avec 2 Pics épeiches qui se sont laissé prendre au filet
Les rectrices des pics, relativement rigides, leur servent d’appui sur le tronc des arbres...Qui a dit que les oiseaux étaient inoffensifs ?? Oui oui, les mésanges bleues, ça fait mal !

 

Jeudi 16 août

De belles surprises pour cette journée !
 
Une foulque macroule...
... et un Pic cendré, première pour le camp de Marcenay !!

 

Mercredi 15 août

Pas de répit pour les permanents du camp !! Les oiseaux ne connaissent ni les jours fériés ni les week-end et la tenue du camp a lieu 7/7j
 
Triplette de Gorgebleues à miroir pour cette matinée, l’occasion de comparer les plumages des mâles et des femelles, avec plus ou moins de bleu sur la gorge
La tenue du camp est également l’occasion de former les plus jeunes au démaillage des oiseaux. Sous le contrôle d’un démailleur qualifié, cela permet de se rendre compte de la difficulté à manipuler un oiseau, de sa fragilité, en espérant que la passion grandisse et perdure !
Tard dans la nuit une partie des filets a été laissée en place par la SHNA afin de tenter la capture de Chauves-souris. Avec une belle surprise à la clef !!
C’est une Noctule commune qui s’est laissé prendre. Espèce forestière, elle fait partie des plus grandes Chauves-souris qui peuplent notre département avec une envergure allant jusqu’à 40cm. On peut observer la dentition "impressionnante ", typique d’un mammifère insectivore. Cette forte dentition permet à la Noctule commune de capturer et de consommer ses proies en plein vol car elle chasse le plus souvent entre 15 et 40 m de hauteur. Pour en savoir plus suivez ce lien

 

Mardi 14 août

La seule image de ce mardi : une salle comble (40 personnes) pour la conférence donnée à Larrey par la LPO (Pierre Durlet) et la Société d’Histoire Naturelle d’Autun (Alexandre Cartier) sur le camp de baguage de Marcenay et sur les Chauves-souris !

 

Lundi 13 août

Le Blongios nain, toujours aussi photogénique
Les ambiances matinales pour les premières tournées dans les filets sont souvent féériques, avec les bancs de brume bien souvent au rendez-vous...
Beaucoup de visiteurs, petits et grands, passent sur le camp de baguage. L’occasion d’en apprendre plus sur le camp en lui-même, sur les oiseaux bagués et voir ceux-ci de -très- près

 

Dimanche 12 août

Les pochons mis à sécher. Pour leur sécurité, les oiseaux doivent toujours être "stockés" dans un pochon sec en attendant leur manipulationLever de soleil sur le lac, toujours aussi spectaculaire et agréable

 

Samedi 11 août

Baguage de Chevalier guignette, sous l’oeil attentif de visiteurs, et explication des critères (détail des couvertures tertiaires) permettant la détermination de l’âge chez cette espèce
Sur son cornet perchée... Malgré toutes les précautions prises, les oiseaux bagués mettent souvent quelques secondes avant de reprendre leurs esprits et s’envoler après la pesée

 

Vendredi 10 août

Qui se cache derrière ces pattes claires et ce bec court ??
Une Rousserolle verderolle bien entendu !!
Celle-ci était très caractéristique et les mesures étaient sans équivoque : 72mm de longueur d’aile (une Rousserolle effarvatte "classique" se situe généralement entre 62 et 68mm) et petit "Notch" de 10mm
Une autre "première" pour l’année : un Tarier des prés juvénile

 

Jeudi 9 août

Un petit cliché d’oiseau mystère ! Saurez-vous trouver quelle espèce se cache derrière cette belle tête gris-brun ??
 
 
Il s’agit d’une Fauvette grisette !
 
 
Elle se reconnait entre autre à son dos contrasté, comparable à celui d’un Moineau commun
Prise d’adiposité sur un Pouillot véloce. Le contrôle de la quantité de graisse (le carburant de la migration !) présente sur l’oiseau est un des nombreux critères relevés sur les oiseaux capturésLa table de baguage, toujours aussi encombrée avec ses multiples accessoires...

 

Mercredi 8 août

Nappes de brouillard sur le lac au lever du jour
Un gobemouche gris s’est laissé prendre dans les filets
Le camp de baguage de Marcenay est un moment privilégié pour faire découvrir les oiseaux aux nombreux visiteurs de passage
Une capture exceptionnelle, première pour le camp de baguage de Marcenay
Une Rémiz penduline !!
L’individu capturé est un juvénile, avec les commissures marquées et le ventre nu. Une nouvelle espèce nicheuse pour le lac de Marcenay et pour la Région ? Cette espèce, qui niche dans la végétation rivulaire, n’est présente en France que dans quelques rares localités...

 

Mardi 7 août

Le lac de Marcenay au lever du jour : magique !
L’équipe avant le premier démaillage de journée : les levers à l’aube ne réussissent pas à tout le monde !
La surprise de la journée : un Chevalier guignette
A gauche : Rousserolle verderolle (notez les pattes claires) ; A droite : Rousserolle effarvatte

 

Lundi 6 août

Démaillage des oiseaux dans les filets terrestres. Malgré les waders de Christelle, les filets sont bien accessibles à pieds secs !Dès les premiers mètres dans la roselière les waders sont par contre indispensables... Il faudra encore faire 50m dans ces conditions pour trouver le premier filet
"Premières" captures de l’année sur le camp : Blongios nain et Râle d’eau sont de nouveau au rendez-vous
Une équipe très attentive aux propos de Johann, bagueur pour cette semaine
Un mâle de Bruant des roseaux
Les captures faites à Marcenay ne concernent pas uniquement des espèces de roselière : ici le minuscule Troglodyte mignon
Lorsque des captures sont réalisées en soirée, en particulier pour attraper des hirondelles, celles-ci sont mises en carton pour passer la nuit et seront relâchées sur le site de capture au petit matin...

 

Dimanche 5 août

Pas d’espèce particulière pour cette matinée, la gorgebleue n’aura été visible que sur le guide de détermination !La travée centrale sous le soleil après la fermeture des filets à midi
Cette matinée "calme" était l’occasion de donner quelques explications sur les oiseaux, leur plumage, leur mue, ...
Le Phragmite des joncs, la deuxième espèce de passereau paludicole la plus capturée sur le camp
Les bagues de différents diamètres qui seront posées au fur et à mesure du camp
Le baguage ça demande également un peu de matériel : pince pour les bagues, balance de précision, pochons, guide de détermination, ... un attirail bien coloré !

 

Samedi 4 août

Les filets au petit matinLa valse colorée des pochons...
Une table de baguage bien garnie et de nombreux bénévoles au rendez-vous !
Une Marouette ponctuée a peut-être été aperçue dans les travées alors forcément ça laisse rêveur...
Barre de croissance sur la queue d’une Rousserolle effarvatte, typique d’un individu de première année
Locustelle luscinoïde : 5ème capture de cette espèce pour Marcenay depuis 2009
Premier contrôle étranger pour l’année 2012 : une Rousserolle effarvatte "Belgique"
A Marcenay il n’y a pas que des oiseaux !! Ici une Thècle du bouleau (Thecla betulae)

 

Vendredi 3 août : Première journée de baguage

Première journée de baguage pour 2012 avec des très bons résultats : 243 oiseaux capturés (163 le matin et 80 le soir) !

Première tournée...Toujours autant de boue dans les travées !! Un vrai bonheur !
Premiers baguages à la table
Le canoë, un moyen de transport bien pratique pour rejoindre les filets. Merci Hervé !Remise en tension des filets à la fin de la matinée
Baguage au bungalow après la capture du soir
Hirondelles rustiques et de rivage étaient au rendez-vous...

 

Jeudi 2 août : Ouverture du camp

Apport du matériel et ouverture de la travée dans laquelle seront disposés les filetsMise en place des filets
Mise en place de la repasseEnfin la pause de "midi", bien méritée

 

Évolution du lieu où se trouve la table de baguage du camp de Marcenay au cours de la journée de mise en place